Dix entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire deviennent lauréats du concours CréaRîF Entreprendre autrement 2012

 

Dix entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire deviennent lauréats du concours CréaRîF Entreprendre autrement 2012

Photos des lauréats en haute-définition disponibles sur simple demande… et pour accéder à des diaporamas sonores et des portraits d’entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire : 

 

Paris, le 25 mai 2012. C’est le 25 mai 2012 qu’ont été primés les 10 lauréats CréaRîF Entreprendre autrement 2012. Ce concours, ouvert par Jean-Marc Brûlé et Jean-Paul Planchou, récompense les entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire dont les idées et les activités innovantes sont porteuses de
solution. Présentation de ces 10 entrepreneurs sociaux qui sont déterminés à changer la donne !

Cette année encore, l’Atelier – Centre de ressources régional de l’économie sociale et solidaire et ses partenaires ont choisi de soutenir des entrepreneurs sociaux particulièrement innovants. « Ces 10 entrepreneurs vont à leur échelle changer le visage de l’Île-de-France en proposant des services originaux et en répondant à des besoins sociaux et environnementaux qui ne sont pas encore satisfaits », souligne Jean-Marc Brûlé, Président de l’Atelier. « Ces prix doivent encourager la création d’activités d’économie sociale et solidaire et inciter les entrepreneurs à faire le choix de l’innovation sociale » ajoute Jean-Paul lanchou, Vice-président en charge du développement économique et de l’économie sociale et solidaire. « La Région Île-de-France entend bien soutenir le développement de cette nouvelle forme d’innovation dans les prochaines années ». Les 10 lauréats élus par le jury CréaRîF Entreprendre autrement sont donc :

Voisin Malin (Essonne) :
Améliorer la vie dans les quartiers populaires en développant les compétences et en donnant une valeur économique aux talents cachés de leurs habitants / Prix Innovation sociale – Youphil

Avec l’association VoisinMalin, Anne Charpy emploie et forme des « habitants-ressources» au cœur des quartiers, en complément d’une autre activité. Leur mission : faciliter le lien entre des habitants marginalisés par un handicap économique, linguistique ou culturel et les services publics ou privés. Les Voisins» recrutés font ainsi du porte-à-porte pour expliquer les projets de la ville et de ses partenaires commanditaires, proposent de la traduction orale ou accompagnent des habitants dans leurs démarches (poste, mairie transport, etc).

UrbAgri (Paris) :

Développer l’agriculture urbaine en transformant les toitures et les friches urbaines en potagers de proximité / Prix « Ville de
demain »

Le projet de Virginie Dulucq est ambitieux : promouvoir et créer des potagers sur les toits franciliens et les friches urbaines en lien avec les entreprises, les ailleurs sociaux et les collectivités. Sa démarche permettra de développer des circuits alimentaires très courts au cœur des villes, de fédérer les habitants et les salariés autour d’un projet commun, de les sensibiliser à la biodiversité urbaine ou encore d’améliorer l’isolation thermique des bâtiments et l’utilisation des eaux pluviales à la parcelle. UrbAgri appuiera les porteurs de projets de l’émergence de l’idée jusqu’à la mise en culture et la distribution des fruits et légumes. L’objectif est de valoriser des espaces non utilisés en milieu urbain afin de rendre nos villes fertiles.

A noter que sur cette thématique, l’Atelier a également remis un prix « Mention spéciale » au projet Les mauvaises herbes qui vise à transformer des surfaces urbaines non utilisées en zones maraichères productrices.

Buro’nomade (Seine-et-Marne) :

Créer des espaces de travail partagés innovants pour les salariés, entrepreneurs et étudiants / Prix « Travailler autrement »

Délia Querbouet, Laurian Bertin Hugault et Francis Bouvier, les co-fondateurs de Buro’nomade entendent proposer des espaces de travail proches du domicile et accessibles à tout type de publics. Ces lieux de vie et d’échanges rompront la solitude des entrepreneurs et autres salariés en télétravail.
Les utilisateurs de Buro’nomade échapperont aux déplacements quotidiens trop longs avec tous les impacts positifs que cela peut avoir : meilleure fluidité de la circulation, baisse de la pollution, meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle… Buro’nomade, qui a fait le choix du format coopératif (SCIC) sur les territoires d’implantation des espaces de travail, souhaite également ccueillir des Ruches d’entrepreneurs sociaux au sein de ces espaces.

Businext Home (Seine-et-Marne) :

Faciliter l’accès au logement à bas coût
pour les stagiaires et salariés / Prix « Innovation logement »

Avec « Businext Home », Sandrine Parnois, Sandrine Amaury et Philippe Dilly vont développer une plateforme qui connectera entreprise, propriétaire ayant une chambre à louer à bas coût, et salariés ou stagiaires à la recherche d’un hébergement à proximité de leur entreprise. Grâce à « Businext Home », les co-fondateurs apportent une réponse concrète à la problématique de trajet (domicile souvent trop éloigné du travail, inflation du carburant,) et répond en partie à celle de la crise du logement (logement difficile à trouver par manque de temps et/ou souvent très coûteux pour un jeune salarié débutant par exemple). Grâce à ce réseau, chaque partie prenante est gagnante.

Comme chez Maman (Val-de-Marne) :

Valoriser les talents culinaires de « mamans cuisinières » par la ventes de plats traditionnels auprès des salariés / Prix « Diversité »

Le projet de Chal-Michel Ou, fondateur de « Comme chez Maman », permettra à des personnes éloignées de l’emploi de retravailler en mobilisant leur savoir-faire culinaire. Les plats seront issus de recettes ancestrales et préparés par des « mamans cuisinières » aux cultures et origines ethniques diverses. Avec « Comme chez Maman », les salariés – première cible de l’entreprise – pourront profiter de plats originaires des Iles, d’Afrique du Nord et Subsaharienne, ou encore d’Asie et d’Amérique du Sud… Quel meilleur vecteur et outil de promotion de la diversité culturelle française ?

Les Petits d’Homme (Seine-Saint-Denis):

La crèche au format coopératif / Prix « Solution coopérative »

« Les Petits d’Homme », projet porté par Raphael Molho, Anne Fall et Marie Joly, sera le premier réseau de crèches en France ayant fait le choix du format Scop (Société coopérative et participative). Dans un secteur où le turn-over du personnel est très important, la solution coopérative s’imposait. Elle propose en effet de meilleures conditions de travail aux salariés et les associent aux décisions de l’entreprise. Cette gestion démocratique est garante de la motivation et de l’implication des salariés, ce qui aura un impact positif indéniable sur la qualité d’accueil des enfants… et sera gage de sérénité pour les parents !

Cuisiner des couleurs (Paris) :

Développer des colorants naturels végétaux issus de déchets de fruits et légumes générés par l’industrie agroalimentaire / Prix « Eco Innovation »

D’un côté l’industrie alimentaire qui rejette trop de déchets, de l’autre, la coloration de produits manufacturés qui reste une étape très polluante… Une alternative s’impose. Elodie Gobin a donc imaginé une solution innovante : utiliser les restes de fruits et légumes pour colorer les matériaux naturels des produits éco-manufacturés et se passer ainsi des procédés chimiques et nocifs. Cette technique est également un moyen de faire évoluer notre rapport à la couleur des produits : grâce à « Cuisiner des couleurs » nous apprécieront davantage le charme des pigments et des objets dont les couleurs évolueront naturellement. Un autre rapport à la consommation en somme…

Le Relais citoyen (Seine-et-Marne) :

Proposer des produits locaux et des
services de proximité en partenariat avec les producteurs et
les artisans-commerçants / Prix « Services d’avenir »

« Le Relais citoyen » est un service de conciergerie de ville et un réseau de distribution de produits issus de l’agriculture locale porté par Christelle Merlet, Véronique Prunières et Said Belgharbi. Grâce au modèle de circuits courts et à la valorisation des ressources qu’il propose, « Le Relais citoyen » participe au dynamisme économique de son territoire. Il offre aux salariés la possibilité de mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle et permet aux consommateurs d’accéder à une consommation responsable.

Novaedia (Seine-Saint-Denis) :

Faire des entreprises les promoteurs d’une économie
durable / Prix « Responsabilité sociétale »

Avec l’association « Novaedia », Mohamed Gnabaly a imaginé un dispositif de Responsabilité Sociétale et Environnementale simple et économique pour les entreprises via la livraison hebdomadaire de paniers de fruits solidaires à destination de leurs salariés ou clients. En faisant appel à « Novaedia », les entreprises encouragent le développement d’une économie durable soucieuse du respect de l’environnement en promouvant le bien-être des salariés. Elles participent également à l’insertion professionnelle de personnes en difficulté, en permettant la plantation d’arbres fruitiers dans des villages africains et le financement de projets éducatifs et sociaux (une partie des recettes étant reversée à des associations œuvrant sur ces secteurs).

Création d’un Café culturel à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) :

Renforcer le lien social au cœur des quartiers populaires – Prix « Mieux vivre ensemble »

A travers l’organisation d’actions artistiques, la mise en partage de pratiques culturelles et la valorisation d’actions citoyennes, le projet de Café culturel porté par Marie Audoux vise à animer un lieu de vie et de rencontres, susceptible de renforcer le lien social, solidaire et intergénérationnel entre habitants, et la mise en synergie d’initiatives locales. Dans un esprit d’éducation populaire et de coopération, le Café culturel s’adresse notamment aux femmes et aux jeunes en leur offrant un lieu de sociabilité inédit à Aubervilliers.

L’économie sociale et solidaire en Île-de-France

L’Île-de-France est la première région en termes d’implantation de l’économie sociale et solidaire puisqu’elle accueille 31 600 établissements employeurs, soit plus de 15% du nombre total d’établissements en France. Elle est également la première région en termes d’emplois dans l’économie sociale et solidaire avec 380 400 salariés.

L’Atelier – Centre de ressources régional de l’économie sociale et solidaire

CréaRîF Entreprendre autrement est porté par l’Atelier.Créée en 2007, l’Atelier a pour objet de favoriser le développement de l’économie sociale et solidaire sur le
territoire francilien. Cette association créée à l’initiative du Conseil régional d’Île-de-France, de la CRESS IDF et d’acteurs du secteur conseille les futurs créateurs d’activités sociales et solidaires, appuie les collectivités territoriales et sensibilise le grand-public.

Président : Jean-Marc Brûlé – www.atelier-idf.org

Partenaire institutionnel et financeur de CréaRîF Entreprendre autrement 2012 : le
Conseil régional d’Île-de-France

Depuis 2005, la Région Île-de-France soutient activement le développement de l’économie sociale et solidaire. Première Région française à couvrir la totalité des besoins de
financement des entreprises du secteur, elle a lancé en 2009 Equisol, premier fonds d’investissement dans l’ESS.

Président : Jean-Paul Huchon – www.iledefrance.fr

Les partenaires de CréaRîF Entreprendre autrement 2012 ont permis aux lauréats
d’accéder aux dotations suivantes :

• Région Île-de-France : deux emplois tremplins projet

• L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) : une
mission exploratoire au Québec

• Novancia : deux modules de formation de 42 heures

• Youphil.com : une visibilité du projet sur Youphil.com

• BGE PaRiF : deux parcours de formation de 42 heures


L’Atelier
– Centre de ressources régional de l’Economie sociale et
solidaire
8-10
impasse Boutron – 75010 Paris –

http://www.atelier-idf.org Tel
: 01 40 38 89 83
/ 06 70 95 29 20 – Fax
: 01 40 38 03 73

 

.

Remonter