Réforme des rythmes scolaires: Mise en oeuvre

 

Réforme des rythmes scolaires et mise en œuvre locale sont l’occasion d’une réflexion commune aux acteurs concernés puisque la municipalité a opté pour le report.

Cette décision gouvernementale pour la semaine de 4,5 j, aussi audacieuse soit -elle, pose encore moultes questions, outre les problèmes de moyens pour la collectivité.

La principale: est-ce l’intérêt supérieur de l’enfant qui va primer?

Ne va-t-on pas le sacrifier aux lois du marché comme en 2008?

A-t-on conscience que le sommeil quotidien des enfants diminue – pression des écrans -, entrainant fatigue généralisée pour certains avec augmentation de l’échec scolaire?

Pourquoi cette précipitation technique ? Négligeant les modalités de mise en oeuvre, le contenu, les finalités et oubliant les avis de l’Académie de Médecine qui souligne l’effet de désynchronisation du sommeil qu’entrainent  les changements de rythmes du WE.

Pourquoi avoir peu envisagé les hypothèses au retour du samedi matin et au rééquilibrage global de l’année ?

Refonder l’école, si telle est l’ambition mérite bien un débat sociétal, annexé du temps nécessaire.

Le choix municipal roisséen, de la dérogation, est un choix responsable.

Filoména et Alain Berwick

Groupe vert de Roissy en Brie

Tribune libre-Verts- avril 2013

 

Remonter